MaPrimeRénov' pour rénover un logement social : est-ce possible ?

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 24 janv. 2024
Temps de lecture : 5 min
MaPrimeRénov’ pour un bailleur social

La rénovation énergétique des logements est indispensable pour faire face à la crise de l'énergie en France, lutter contre le changement climatique et assurer le confort de la population. Ces dernières années, différentes aides ont été mises en place pour assister les propriétaires dans la rénovation de leur logement et le paiement des factures. Mais qu’en est-il pour les bailleurs sociaux ? Quels sont les financements disponibles ? On fait le point.


Hellio, expert en rénovation des logements sociaux


Qu’est-ce que MaPrimeRénov’ ?

Logo_MaPrimeRenov_Horizontale_RVB

Depuis 2020, MaPrimeRénov’ est une aide de l’État délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) aux propriétaires pour financer leur projet de travaux de rénovation énergétique. Son montant est calculé selon les revenus du foyer, avec un forfait spécifique à chaque type d'opération.

Les dépenses éligibles à MaPrimeRénov' peuvent concerner des travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou un audit énergétique. Cette prime s’applique aussi bien aux maisons individuelles qu’aux appartements en habitat collectif.

picto-calendrier-evenement-bleuEn 2024, l’aide financière sera divisée en deux parcours : Accompagné (pour les bouquets de travaux avec gain énergétique minimum) et Décarbonation (remplacement du système de chauffage polluant, couplé à une isolation si nécessaire).

Attention, afin de bénéficier des montants de MaPrimeRénov’, les travaux doivent être réalisés par des entreprises labellisées RGE (reconnues garantes de l’environnement).

MaPrimeRénov’ se décline en 4 catégories, correspondant à 4 profils allant des ménages les plus modestes aux ménages les plus aisés :

  • MaPrimeRénov’ Bleu
  • MaPrimeRénov’ Jaune
  • MaPrimeRénov’ Violet
  • MaPrimeRénov’ Rose

Plus les ressources du demandeur sont limitées, plus le forfait distribué est élevé.

Éligible aux propriétaires occupants ou bailleurs, à l'échelle du logement ou alors du bâtiment. Voici un tableau explicatif pour bien comprendre la différence entre la version collective et individuelle ainsi que les deux nouveaux parcours :

MaPrimeRénov’ en résumé

maison-confortVERSION INDIVIDUELLE

picto-immeuble-tertiaire-blancVERSION COLLECTIVE

Personnes éligibles

 

Propriétaires bailleurs ou occupants

Syndicats de copropriétaires

Logements éligibles

Maisons ou appartements construits depuis au moins 15 ans et occupés en tant que résidence principale

Immeubles construits depuis au moins 15 ans, composés d’au moins 75 % de résidences principales (65 % pour les copropriétés de 20 lots ou moins)

Types de travaux

Rénovation d'ampleur/performante (comprenant plusieurs travaux)

Parcours Accompagné de MaPrimeRénov' (deux sauts de classes énergétiques obligatoires)

Les travaux doivent entraîner un gain énergétique d’au moins 35 %

Rénovation par geste (ou monogeste)

Parcours Décarbonation de MaPrimeRénov'

Montants

Dépendent du type de parcours (Accompagné ou Décarbonation) et du niveau de revenus

Jusqu’à 18 750 € par logement depuis janvier 2024 (contre 6 250 € en 2023)

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 5 milliards d'€

Depuis plusieurs années, afin de lutter contre la précarité énergétique et le changement climatique, la rénovation énergétique des logements est devenue une priorité pour les acteurs du logement. C’est ainsi que les aides MaPrimeRénov’ représentent environ 5 milliards d’euros du budget de l’État en 2024. C'est 2 milliards de plus qu'en 2023.


Un bailleur social peut-il bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Saviez-vous qu’en France, le bâtiment est le deuxième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre ? Les transports occupent la première place. La rénovation des logements et de tous les bâtiments ne permet pas seulement d’améliorer leur confort et de réduire la facture énergétique des Françaises et des Français : elle est aussi essentielle dans notre réduction des émissions de CO2.

MaPrimeRénov’ n’est pas ouverte à tout le monde, malgré l’importance de rénover les logements, notamment sociaux, en France. Alors, qui peut bénéficier de cette prime ?

picto-croix-rouge-hellioTout d'abord, sachez que les locataires sont exclus du financement. Ils n'ont d'autre choix que de solliciter leur bailleur s'ils souhaitent rénover leur habitation sur le plan énergétique.

Copropriétaires et propriétaires privés

Picto_Social_Personnages_immeubleMaPrimeRénov’ s’adresse à l’ensemble des propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation pour améliorer la performance énergétique de leur logement. Il s’agit aussi bien des propriétaires occupants, c'est-à-dire qui habitent leur résidence, que des propriétaires qui louent leur bien.

MaPrimeRénov’ est également accessible à toutes les copropriétés, plus précisément aux syndicats de copropriétaires, qu’ils soient bailleurs ou occupants. Il s’agit de la version MaPrimeRénov’Copro évoquée précédemment.

Quid des bailleurs sociaux ?

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Isolation thermique, changement du système de chauffage, ventilation, remplacement des fenêtres… Il n’est pas toujours simple de savoir quels travaux de rénovation effectuer en priorité ! Pour y voir plus clair, contactez Hellio pour réaliser une évaluation énergétique complète du logement social avant de décider des travaux à entreprendre.

Depuis sa création en 2020, MaPrimeRénov’ ne s’adresse pas aux acteurs de l’habitat social. Si les bailleurs sociaux souhaitent se lancer dans des travaux de rénovation, ils ne peuvent avoir recours à MaPrimeRénov’ que dans un seul cas : pour les copropriétés où le bailleur social est partie prenante. On parle de « copropriété mixte », où le syndicat se compose de bailleurs de logements privés et de bailleurs de HLM.

Si un immeuble est détenu par un seul bailleur social (ou un seul bailleur privé), il s'agit d'une monopropriété ; celle-ci n’est pas éligible à Ma Prime Rénov’.


Nos experts vous aident à concrétiser vos projets d'économies d'énergie


Ma Prime Rénov’ : une ouverture aux bailleurs dès 2024 ?

Le 25 septembre 2023, Emmanuel Macron a annoncé, lors du Conseil de planification écologique, l'élaboration d'une stratégie en octobre 2023, afin d'ouvrir MaPrimeRénov' aux bailleurs sociaux. Cette évolution permettra d'accélérer la rénovation énergétique du parc des logements sociaux. Les modalités et conditions de la prime devraient être dévoilées dans les prochains mois. Ainsi, les bailleurs sociaux pourraient être éligibles à MaPrimeRénov' dès 2024 !

En juin dernier, Élisabeth Borne, avait également indiqué différentes mesures pour les logements sociaux. Retenons la création du dispositif « Seconde vie » pour accompagner les rénovations lourdes ou encore un soutien à la rénovation et à la mobilité résidentielle, selon l’Union sociale pour l'habitat.

Suite aux annonces des changements 2024 de l'Anah concernant les aides financières à la rénovation énergétique, MaPrimeRénov' n'est toujours pas éligible aux bailleurs sociaux.


Quelles primes sont disponibles pour les bailleurs sociaux ?

Les Certificats d'économies d'énergie (CEE)

Si beaucoup de bailleurs sociaux ne peuvent pas (encore) bénéficier de MaPrimeRénov’, ils ont la possibilité de se tourner vers la prime CEE pour la rénovation.

La prime CEE (certificats d’économies d’énergie) est un dispositif qui vise à soutenir financièrement les bailleurs sociaux — entre autres — dans la rénovation énergétique de leurs appartements et maisons à loyer modéré.

main-piece-euro-primeLes bailleurs sociaux peuvent entreprendre des travaux d’isolation thermique des murs, des combles et de la toiture, ou encore l’installation d’une chaudière à haute performance énergétique. En échange, ces opérations génèrent des certificats d’économies d’énergie, dont le volume dépend des économies théoriques. Les CEE sont ensuite rachetés par certains fournisseurs et vendeurs d’énergie. C’est cette somme que l’on appelle « prime CEE ». Elle permet ainsi de réduire le coût des travaux.

Qu'est-ce qu'un Coup de pouce du dispositif des CEE ?

Directement liée au dispositif des CEE, les primes Coups de pouce permettent de financer une partie des travaux de rénovation énergétique au niveau du logement ou alors du bâtiment entier :

L'éco-prêt logement social (Éco-PLS)

Déployé dans le cadre du Grenelle de l’environnement, l'Éco-PLS permet d'obtenir de 6 500 € à 33 000 € par logement. Plusieurs bonus - entre 2 000 et 3 000 € - sont également disponibles en cas d'obtention d'un label réglementaire, de présence d'amiante, de diminution des émissions de gaz à effet de serre ou encore de présence de points noirs de bruit.


Une question sur les CEE ou MaPrimeRénov’ ?


Tags associés : Financement, MaPrimeRénov

picto rédacteur blanc

Cet article a été rédigé par Antoine,

Concepteur-rédacteur web (articles de blog, livres blancs, landing pages...) et expert SEO, avec une forte spécialisation sur le secteur de l'énergie

Notre équipe de journalistes et rédacteurs publie des articles sur tous les sujets de l'énergie : rénovation énergétique, aides financières, nouvelles lois... Nous nous efforçons de les mettre à jour régulièrement. Toutefois, si vous avez un doute sur une information, n'hésitez pas à nous en faire part.

Pour plus d'informations,